Capture d’écran 2016-12-12 à 12.07.59.png

David Azencot, humoriste et auteur français, nous présente son 1er One Man Show “Fils de Pub” co-écrit avec Tarik Seddak

Egalement membre du Studio Bagel, auteur et comédien pour Le Dezapping du Before sur Canal Plus.

 

Ça parle de quoi 

Avant, David était créatif dans la pub, mais ça, c’était avant ! Il avait tout : l’argent, les filles, les soirées folles… Puis il en a eu marre de mentir aux gens ! Il a donc décidé d’écrire son spectacle “Fils de Pub”. Il nous entraine dans cet univers décalé, où il nous explique comment sont crées les slogans les plus célèbres.

A travers son regard d’ancien créateur, il nous donne son avis sur des sujets tels que les religions, la politique, les relations entre les hommes et les femmes. Sans oublier la Province sur laquelle il se lâche “La différence à Paris c’est qu’on sait parler français” ou encore “On dit un pain au chocolat, pas une chocolatine”. Parfois grinçant et impertinent, David Azencot n’hésite pas non plus à tacler les humoristes qui font de la pub, notamment Gad Elmaleh “Si Gad Elmaleh est une marque premium, moi je suis une marque repère”.

 

L’opinion de La Luciole

Une entrée énergique, et c’est parti pour 1h15 de sketchs et de stand up, avec une pointe d’impro ! Un vrai régal de voir s’enchainer ces personnages : la conseillère bancaire prête à tout, l’archéologue du futur, la mascotte Cetelem à l’esprit tordu… David a un vrai talent pour nous faire réfléchir sur nos comportements de tous les jours, sur le monde qu’on laissera à nos enfants. Une vraie interaction avec le public, pas de langue de bois il balance quitte à choquer gentiment, mais sans jamais être vulgaire ! C’est un spectacle très bien écrit, avec des sujets à développer encore plus, et qui a un bel avenir ! Très sympa d’avoir pris le temps de venir échanger avec le public après le spectacle. Bravo ! 

Jusqu’au samedi 23 janvier au Citron Bleu, Toulouse.

3 questions à David Azencot

Te définir : alcoolique pratiquant, sceptique engagé.

Évoquer Toulouse : Toulouse, je ne connais pas, mais j’ai hâte de découvrir. Je sais qu’on y produit principalement des Nougaro, des tuiles roses et des Municipaux.

Tes plaisirs dans la vie : les femmes, l’alcool, la physique quantique, faire un doigt d’honneur aux intégristes.

Retrouvez David sur les réseaux sociaux

Facebook Twitter Instagram Site Officiel