Garou, Corneille et Roch Voisine, les  trois Forever Gentlemen canadiens ! Ils reprennent ensemble les plus grands standards des années 50 et 60, français et américains. Une mise en scène signée Garou, et plus de 23 titres qu’ils reprennent en solo, duo ou trio. Le tout accompagné d’un vrai big band.

L’opinion de La Luciole

Ce vendredi soir, le zénith de Toulouse a revêtu son plus beau smoking. 
Ce sont près de 2000 personnes qui se sont donné rendez vous pour découvrir ce show. Souliers vernis, noeuds papillons, les trois compères ont sorti le grand jeu.
Un décor doré, un big band de musiciens incroyables. Et un répertoire à l’américaine. Franck Sinatra, Dean Martin, Samy Davis Junior et bien d’autres. Mais aussi de grands standards français. Syracuse de Henri Salvador, La belle vie de Sacha Distel ou La mer de Charles Trenet.

Tout est réuni pour passer une belle soirée. Et l’exercice est réussi. Les femmes, en grande majorité, sont toutes conquises. Et légèrement hystériques. Mouvement de folie quand les trois crooners décident de descendre dans la fosse danser avec quelques chanceuses ! Ou championnes du sprint prêtent à se crêper le chignon pour faire quelques pas de danse avec leur petit préféré.

On retient la jolie complicité qu’il y a entre les trois artistes, chacun trouve sa place dans ce trio et c’est très agréable. Les petites scènes entrent les chansons sont sympathiques, parfois légèrement exagérées. Un peu de flatterie aussi “Toulouse vous êtes le meilleur des publics”. Ça marche à tous les coups ! 

Mention spéciale à Garou qui annonce en fin de soirée qu’il présentera la fête de la musique en direct de la place du Capitole le 21 juin prochain.

En résumé, si vous aimez les belles chansons d’amour, les cris de filles en furie et les beaux garçons, cette soirée est faite pour vous.

Actuellement en tournée en France.
Réservations ici.

Retrouvez les Forever Gentlemen sur les réseaux sociaux :

Site Officiel Garou Roch Voisine
Twitter Garou Roch Voisine Corneille
Facebook Garou Roch Voisine Corneille