Près de 230 000 spectateurs ont vu son premier spectacle “One  Man Show“, qui fût un véritable succès partout en France pendant près de 4 ans.  Mathieu Madénian repart sur les routes et nous présente “En Etat d’Urgence“, mis en scène avec son complice  Kader Aoun

L’opinion de La Luciole

Toulouse. Enfin Presque…
Bruguières. Le Bascala. Salle comble.
Il est 21 heures quand les lumières s’éteignent. Mathieu Madénian nous présente sa première partie.
Marco Paolo. Découverte pour ma part.
Un Marseillais qui en impose des son arrivée sur scène. Charisme, bonne humeur, accent chantant et deux trois clichés qu’il envoie valser.
Quelques bafouilles, et une jolie improvisation suivi d’un petit trou de mémoire, le tout agrémenté d’un fou rire du public et de l’artiste.
On apprécie la prestation, et la joie de vivre que dégage le garçon. 

Entrée en scène toute en décontraction pour Mathieu. Jean, tee shirt, baskets. “Cette impression d’être au bar avec un pote, sauf que c’est lui qui parle, et qu’il n’y a pas d’alcool.”
Le ton est donné. Les personnes âgées, les arabes, les noirs, les obèses, les malades de la mucoviscidose, personne n’est épargné. Mathieu Madénian ne s’interdit rien. Il ose tout, et c’est terriblement efficace. Les vannes fusent sans arrêt, le texte est écrit à la perfection. Un mélange d’improvisation et de sujets d’actualités, politiques ou plus légers, “des qu’il y a une bonne vanne à faire, je la fais même si je sais que ça va m’attirer des emmerdes”. Des réfugiés qui ne veulent pas rester en France “Mais pour qui ils se prennent ces cons !” à Vivement Dimanche “J’ai travaillé quatre ans en soins palliatifs chez Drucker”.
On oublie tout pendant plus d’1h15. Tantôt drôle et parfois touchant, quand il aborde avec émotion les attentats de Charlie Hebdo. Comment essayer de continuer à vivre après un tel drame. 

Ce spectacle est à mon goût encore plus drôle et plus personnel que le précédent. Mathieu Madénian arrive à nous faire rire grâce à cette énergie, cette décontraction et ce naturel bien à lui. 
C’est le mec sympa qu’on a envie d’écouter pendant des heures nous raconter des blagues, le sale gosse attachant qui a envie de rire, de faire rire, plus que tout. 

Et c’est surtout un mec proche de son public, qui n’a pas hésité à faire des photos, des dédicaces avec le public resté en grand nombre pour le rencontrer. Si vous avez envie de passer un bon moment, vous marrer et écouter un mec vous parler de sa vie et de sujets qui le touchent, allez y sans hésiter. 

De retour à Toulouse au Casino Barrière le 27 avril 2017.
Actuellement en tournée en France.
Réservations ici


Rencontre avec Marco Paolo 

Parle moi de ton parcours.
Marco Paolo, ancien restaurateur en faillite, j’en avais marre de donner des sous à l’État, me faire prendre pour un con. Alors au lieu de me faire prendre pour un con j’ai décidé de faire le con et j’ai donc démarré en 2009. J’ai remporté pas mal de prix du public dans les festivals d’humour à travers la France. 17 au total sur 17 participations. Je tourne depuis quatre ans avec mon one-man-show intitulé “Tout simplement”. J’ai participé à la tournée de Gad Elmaleh en 2014 en tant que première partie.

Connais tu Toulouse ? Des endroits que tu aimes bien ?
Mon meilleur souvenir est au zénith de Toulouse !!! Pour le plateau d’humoristes de La Nuit du Printemps du Rire !! Je ne connais pas très bien Toulouse je me suis juste un peu promené dans le centre-ville. J’ai trouvé le centre la nuit très animé, propre, et les toulousains, les cousins du Sud Ouest très sympathiques. Et aujourd’hui la consécration suprême pour moi : participer à la tournée de l’Arménien !!