15878334_10210490121946103_2044000709_o

Cyrille Arnaud nous présente son spectacle “Expériences Hypnotiques” tous les vendredis et samedis à 21h30 au théâtre des Feux de la rampe, à Paris. Un spectacle mêlant humour et hypnose, co-écrit avec Briac Agresti-Biagi et avec la collaboration artistique de Serge Hazanavicius. 

L’opinion de La Luciole

capture-decran-2017-01-04-a-14-41-43Après avoir découvert Cyrille Arnaud lors du Grand Gala des Fous Rires de Toulouse au mois de mars, je suis très curieuse de voir ce qu’il peut tenter comme “Expériences” sur la scène des Feux de la Rampe. 

Rendez vous est pris ce vendredi 3 juin dans cette jolie salle de 300 places au décor intimiste. L’atmosphère plutôt détendue, jusqu’à ce que les lumières s’éteignent. Cyrille Arnaud entre en scène, tout en charisme et costume cintré. Regard fixé sur le public, il arrive à me donner la chair de poule sans avoir prononcé un seul mot.

Quelques vannes bien écrites dès le début du show, le ton est donné et l’ambiance s’installe, une impression d’être avec des amis venus pour s’amuser sans se prendre au sérieux. Cyrille Arnaud nous propose alors un test de réceptivité, afin de choisir des sujets pour l’accompagner sur scène et participer au show. Une dizaine de personnes, sensibles à ce test, le rejoignent sur scène. Après des tests plus poussés, il n’en restera plus que quatre, dont Francesco, un italien plutôt expressif. 

Pendant plus d’une heure trente, l’hypnotiseur va enchainer les situations les plus improbables. Les sujets vont passer par toutes les émotions, du fou rire des que le public prononce un mot clé (choisi auparavant) à l’incompréhension la plus totale quand Cyrille Arnaud, selon sa volonté, va modifier le prénom de Francesco. Ce dernier, sans comprendre pourquoi, acceptera chacune de nouvelles identités. 

12373444_977847028925307_9097369253845326914_nLe public est également mis à contribution plusieurs fois dans la soirée, Cyrille Arnaud arrive à créer ce lien et cette complicité en nous associant à ses facéties. On ne s’ennuie pas une seconde, et on rit énormément. On se rend également compte du talent de cet artiste, qui grâce à ses multiples secrets, nous tient en haleine et nous surprend tout au long du spectacle.

Je n’arrive pas à trouver le moment le plus drôle du spectacle : quand cette femme sur scène prend sa chaussure pour un téléphone. Quand Francesco ressent un pincement aux fesses et fait un bon sur sa chaise.  Quand Harris se prend pour un toréador ou parle avec la voix transformée à l’hélium. Ou encore quand une personne du public est “programmée” et devient Christophe Maé. Ou peut être quand Cyrille invite sur scène un jeune garçon de 13 ans  pour lui “transférer” ce talent d’hypnotiseur pendant une séquence. 

En résumé, si vous avez envie de passer un moment de déconnection totale, de lâcher prise et de vous essayer à une expérience incroyable, je ne peux que vous recommander ce spectacle. Une belle mise en scène, un fil conducteur et un artiste généreux avec son public, charismatique et intriguant. 

Aux Feux de la Rampe, jusqu’au 30 juillet.
34 rue Richer
75009 Paris 9ème
Réservations ici

Rencontre avec Cyrille Arnaud

12651122_998860103490666_905022972399724517_nQuelques mots sur toi ?
Je suis hypnotiseur, depuis 2011, certifié praticien en hypnose classique, rapide, magnétique et “Ericksonienne”.
Également certifié Technicien en PNL « Programmation Neuro Linguistique ».
Auparavant j’étais Magicien, rapidement orienté en Magie Mentale (numéros aux effets de prédictions, divinations et télépathie). Puis je me suis intéressé de près au Mentalisme (développement du mental, de la communication, de la psychologie cognitive et du système sensoriel) où j ai découvert la PNL et l’Hypnose.
J’aime le théâtre, le cinéma, découvrir des lieux et des personnes, et, autant que possible passer du temps avec mes proches.

Quel a été ton parcours ?
J’ai appris en autodidacte l’hypnose “Ericksonienne” et j’ai appris le lexique, les techniques, les phases. Cette hypnose très lente, consacrée à la thérapie, m’a permis d’essayer mes premiers essais hypnotiques  (que j’effectuais en milieu familial et amical). Puis j’ai suivi une formation en hypnose classique et là j’ai pu apprendre le fonctionnement du conscient, de l’inconscient et comment plonger une personne plus rapidement dans un état modifié de conscience et quels étaient les paliers hypnotiques (ordre de difficulté des effets). Plus tard je me suis formé en hypnose rapide, magnétique et la PNL (Programmation Neuro Linguistique).
Etant aussi démarché pour des thérapies auxquelles je peux répondre selon mes disponibilités, je me suis formé à l’Hypnose “Ericksonienne” afin de disposer de tous les outils nécessaires.

A quel moment as tu ressenti le besoin de monter sur scène ? Pourquoi avoir eu envie de mêler humour et hypnose ?
J’ai toujours aimé l’humour, la répartie, l’échange et pour moi il était important que ce spectacle ait une part de facéties.
Je faisais déjà des spectacles de magie mentale, puis lorsque je me suis intéressé au mentalisme j’ai découvert l’hypnose et je m’y suis développé, je m’y suis formé et j’ai commencé des spectacles.

12063425_957738620936148_5827685891066155703_nQuelles ont été tes sources d’inspiration pour ce spectacle ? Tes collaborations ?
Pour écrire ce spectacle, j’ai été assisté de Briac Agresti-Biagi, qui a été mon co-auteur. Il m’a aidé à construire les vannes, les réparties, les placer au moment opportun. J’ai également été très conseillé par Serge Hazanavicius pour les textes, les liens, les déplacements et les enchaînements de manière logique et théâtrale.

Mes sources d’inspiration viennent de tout et nulle part, une situation que je vois autour de moi ou dans un film, les réactions des sujets qui sont parfois étonnantes et ouvrent sur de nouvelles idées, le public qui me fait part de ce qu’il a aimé et des échanges avec une partie de mon équipe ou mes proches.

Quel est ton plus beau souvenir d’hypnose ? Et le plus mauvais ?
Mon plus beau souvenir fut ma première expérience hypnotique : c’était l’anniversaire de mon meilleur ami, dans un domaine près d Aix en Provence, nous étions en fin de soirée et j’ai proposé de finir par une démonstration d’hypnose. Nous étions une quinzaine, et pour l’occasion, ma soeur et mon frère étaient là (devant qui je m’entraînais en magie alors qu’ils étaient petits). Parmi l’assistance, trois personnes se sont révélées réceptives aux tests de suggestibilité dont deux très expressives. J’ai pu ainsi effectuer mon premier “spectacle” d’hypnose.

Mon moins bon souvenir : un soir où il a manqué de spectateurs dû à des événements, et parmi ces spectateurs, peu de personnes volontaires pour monter sur scène. Et donc le peu de sujets étaient plutôt résistants. Il a donc fallu que j’effectue diverses inductions (technique utilisée pour plonger un sujet en état modifié de conscience) afin de pouvoir les faire plonger et ainsi assurer le spectacle.

Retrouvez Cyrille Arnaud sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter Youtube Site Officiel