Paul, un homme d’affaire de 45 ans, est sur le point de changer radicalement sa vie. Il a tout organisé dans les moindres détails : la vente lucrative de son site internet à une compagnie Russe, son divorce, et son départ sur une île paradisiaque avec sa maîtresse. Seul confident de son stratagème et de ses projets du lendemain : son ami Michel, génie de l’informatique naïf et gaffeur qui suit Paul comme un phare. Mais à la veille de ce jour fatidique, tout bascule : un court-circuit fait exploser le four au moment même où Paul se trouve dans la cuisine. Il sort indemne, mais contre toute attente, a totalement perdu la mémoire.

Avec, par ordre d’entrée en scène :

Stéphane PLAZA > Paul Achard
Arnaud GIDOIN > Michel Deviné
Juliette MEYNIAC > Valérie Achard
– Gaëlle GAUTHIER > Valérie Nicolas
– Philippe DUSSEAU > François Cordel
– Irina NINOVA > Llona Vianova

L’opinion de La Luciole

Ce mercredi soir je change de registre et je vais découvrir le sublime théâtre des Bouffes Parisiens. Au programme, la pièce de boulevard “Le fusible” écrit par Sylvain Meyniac et mis en scène par Arthur Jugnot. Le rideau se lève, et Stephane Plaza commence à déclamer son texte. Bons mots et diction parfaite, mimiques et intonations qui nous déclenchent dès les premières minutes des éclats de rire. Le décor est splendide et très bien travaillé, le salon d’un appartement somme toute assez simple, et une cuisine que l’on devine en transparence sur un côté de scène. 

Le duo Arnaud Gidoin et Stéphane Plaza fonctionne à merveille, on ressent immédiatement la complicité qui lie ses deux compères. Les deux comédiens sont servis par un texte écrit à la perfection, mêlant vannes pas toujours très fines mais qui fonctionnent à en juger par les rires dans la salle. La mise en scène est également très bien travaillée, rien à redire, notamment la scène de Stephane Plaza qui débarque sur scène avec une tronçonneuse, et n’hésite pas à venir dans le public. A mourir de rire.

On sent bien que le public est venu pour découvrir le trublion Stéphane Plaza sur scène (moi la première), et j’ai été absolument séduite par la prestation de ce clown. Le début de la pièce, menée de main de maître par Plaza est vraiment superbe. J’ai aussi, et surtout découvert Arnaud Gidoin. Je ne connaissais le personnage que de nom, et sa prestation m’a vraiment emballée. Terriblement drôle, un capital sympathie énorme, et un vrai talent de comédien. Le rôle de ce pote un peu “boulet” à côté de la plaque est vraiment fait pour lui. Une superbe prestation. Mention spéciale également à Gaëlle Gauthier, qui interprète le rôle de la maîtresse et avocate de Paul. Un caractère sanguin, une voix à vous faire dresser les poils et une présence scénique assez exceptionnelle. 

En résumé, une pièce de boulevard comme je les aiment, six comédiens talentueux dont les talents réunis portent à merveille un texte et une mise en scène parfaits. Le public se régale, le théâtre est magnifique, une jolie salle à l’ancienne. Et ce mercredi soir, une standing ovation amplement méritée. 

Prolongations jusqu’au 23 juillet 2016 aux Bouffes Parisiens.
Réservations ici

 

Capture d’écran 2016-07-14 à 01.02.08.png

Crédit Photo : Charlotte Spillemaecker