Capture d_écran 2017-04-25 à 13.17.36

Vainqueur des Duels pour rire de Toulouse au printemps 2016, et après avoir assuré de nombreuses premières parties de Gad Elmaleh, Laurent Barat nous présente son spectacle “Laurent Barat a (presque) grandi !” à l’Ambigu Théâtre.  

L’opinion de  La Luciole

J’avais déjà eu la chance de découvrir ce spectacle à la Comédie de Toulouse il y a quelques mois, c’est donc avec un plaisir non dissimulé que j’ai choisi de retourner voir ce one-man-show.

Et quel bonheur. Ce spectacle est une incroyable bouffée d’oxygène. Laurent est un de ces artistes qui, une fois sur scène, rayonne véritablement. Pendant plus d’une heure il va nous parler de sujets simples, qui touche notre quotidien. Comment réussir à être un bon père. Comment éviter à nos enfants de regarder des émissions telles que “Confessions Intimes”. Il est impossible de ne pas nous identifier aux personnages qu’il nous propose. Qui n’a jamais regardé un épisode de “L’amour est dans le pré” ? L’imitation d’un des candidats emblématique de cette émission est d’ailleurs un de mes passages préférés. Des collègues de travail antipathiques et de mauvaise foi, aux hotlines des opérateurs téléphones, autant de situations de notre quotidien qui nous font mourir de rire. 

Une des qualités de Laurent Barat est son sens de l’échange avec le public, la proximité dans ce théâtre avignonnais est d’ailleurs une vraie force pour ce spectacle. On est dans une bulle avec lui, à l’écouter nous parler de son parcours, de son choix de changer de carrière. En toulousaine chauvine que je suis, la petite anecdote de son arrivée à l’aéroport de Nice m’a évidemment conquise. 

J’ai donc passé un vrai bon moment de détente et de rire. J’ai pu apprécier l’évolution de ce spectacle, dans l’écriture et dans la mise en scène, orchestrée par Pascal Légitimus. Il va vraiment falloir compter sur Laurent Barat dans le cercle des grands humoristes, car ce petit Niçois a absolument tous les ingrédients pour faire une grande carrière. Une aisance scénique incontestable, et un vrai sens du partage.

A l’Ambigu Théâtre jusqu’au 30 juillet. 15H15.
Réservations ici

Capture d_écran 2017-04-25 à 13.57.22

Retrouvez Laurent Barat sur les réseaux sociaux

Facebook Twitter Site Officiel