15289167_1343435122342404_1073452929434483848_o

Déjà réunis à l’écran dans la comédie “Supercondriaque“, Dany Boon et Alice Pol étaient à Toulouse ce vendredi 6 janvier pour nous présenter “Raid Dingue“. Un film de et avec Dany Boon.
Surfant sur une côte de popularité incontestable, l’acteur et réalisateur nous présente aujourd’hui un long métrage auquel il réfléchit depuis de nombreuses années. 

L’opinion de La Luciole

15875016_1394483153917836_5437994713271261695_o

Crédit Photo : Pamisire

“Raid Dingue” c’est la promesse d’une comédie à la française. Un casting important pour servir un scénario inattendu. L’envie de Dany Boon ? Rendre hommage à ce corps d’élite de la Police et mettre en valeur le travail et le courage de ces hommes. 

Le pari est réussi. On rigole autant que l’on est touché par la vie de cette équipe du RAID. 

“Raid Dingue” c’est surtout l’arrivée de la première femme dans cette unité d’élite. Une “Pierre Richard” au féminin, aussi gaffeuse dans la vraie vie que dans le film. Passionnée par le RAID, Joanna (Alice Pol) va tout donner pour être à la hauteur dans cet univers macho. Abdos, boxe, régime alimentaire et sport de combat, l’actrice a suivi un entrainement intensif pour être crédible dans ce rôle. Dany Boon nous livre même une anecdote, celle ci, maladroite, a réussi à s’assommer avec son propre poing lors d’une séance de boxe. 

L’idée et l’intention sont très louables, mais malheureusement l’intrigue est très faible et l’issue du film assez prévisible. A tel point que je pouvais annoncer quelques répliques avant même qu’elles n’aient été prononcées. 

15875594_1394483140584504_8655572514759870305_o

Crédit Photo : Pamisire

A retenir tout de même des scènes assez drôles, qui resteront en mémoire. Michel Blanc, en ministre de l’Intérieur, qui utilise le RAID pour régler ses affaires de famille est surprenant. D’autres personnages ne sont pas assez développés. Je pense à Gil Alma, en camarade d’apprentissage ou encore Florent Peyre, en instructeur inexploité. 

En résumé une comédie un peu décevante mais portée par une Alice Pol irrésistible. A voir pour découvrir le quotidien et l’hommage rendu à ces hommes du RAID. 

En salles dès le 1er février 2017