capture-decran-2017-01-16-a-11-57-50

Elodie Poux nous présente son spectacle “Le syndrome du playmobil”. Récompensée par une multitudes de prix dans plusieurs festivals partout en France.
Assistée de Florent Longépé à la mise en scène, ce one woman show est un savant mélange entre stand-up et une bonne dose de personnages décalés. 

https://youtu.be/TIO0VEa9Mp0

L’opinion de La Luciole

Après avoir survécu à douze années en école maternelle, Elodie Poux nous raconte son “amour” pour les enfants. Pétillante mais légèrement déjantée, elle nous transmet sa folie. Et on adore. 

Les bambins, c’est sa passion. Enfin… c’était sa passion. Elle en garde quelques séquelles et a donc décidé d’en faire le thème principal de son spectacle. À travers des situations que l’on a tous déjà vécus, Elodie réussit à nous faire rire grâce à ses interprétations plus vraies que natures. 

On s’est tous déjà retrouvés, au bord de la piscine, au calme, perdus dans nos pensées. Et soudain, c’est le drame… Les enfants qui hurlent, les parents qui les ignorent… L’enfer ! De Kimberley, la petite fille obèse qui se prend pour une princesse, à Tarama et Sephora à la plage, c’est un festival de bons mots et de vannes. 

Autant à l’aise dans l’interprétation de ses personnages que dans l’improvisation avec son public, Elodie Poux sait créer une vraie proximité avec ses spectateurs. 

On passe un excellent moment, et malgré un humour parfois très noir, on s’attache à Elodie car il y a évidemment beaucoup d’amour et de douceur.

Et finalement, on est tous atteint du syndrome du Playmobil. Pour savoir ce que ça signifie, une seule solution, allez applaudir Elodie Poux sur scène.

Au Citron Bleu jusqu’au samedi 21 janvier. 
Réservations 

16113322_1405179832848168_3007940035513517356_o.jpg

Crédit Photo : Pamisire