capture-decran-2017-02-06-a-10-14-03

Belle, célibataire et hyper active, Lola est une “working girl” qui consacre sa vie à son travail ! Son peu de temps libre lui sert à faire la fête !
Au lendemain de sa dernière soirée “no limit”, elle trouve dans son canapé… un moine !

Une pièce de et avec Antoine Beauville, et Virginie Stevenoot.
Mise en scène de Carole Barbier. 

L’opinion de La Luciole

Antoine Beauville nous présente sa nouvelle pièce “Oulala Lola” actuellement au Café Théâtre des Minimes.
La rencontre haute en couleurs entre Lola, une carriériste indépendante mais qui rêve de rencontrer le prince charmant, et Frère Félicien, en mission pour l’aider à retrouver une vie un peu plus stable. 

La rencontre, surtout, entre deux comédiens époustouflants. Virginie Stevenoot et Antoine Beauville nous communiquent leur énergie et leur talent pendant 90 minutes. Un festival de bons mots, de jolies formules et de vannes. 

“On a deux vies. La deuxième commence lorsque l’on se rend compte qu’on en a qu’une.”

Virginie Stevenoot interprète à merveille cette célibataire hyperactive et attachante. Son personnage à un immense capital sympathie et on s’identifie assez facilement à cette femme. Voilà une comédienne talentueuse, débordante d’énergie, elle incarne parfaitement le rôle de Lola, avec une simplicité déconcertante.
Mention spéciale également à Frère Félicien, joué par l’auteur de la pièce Antoine Beauville. Un moine avec une bonne bouille, adepte des bons mots et de la bonne chère, et qui communique naturellement avec son “Supérieur”. 

La voix de Chantal Ladesou amène une touche de folie à cette pièce totalement déjantée, qui traite pourtant d’un sujet assez courant, les difficultés d’une femme dans un monde fait par et pour les hommes. 

À découvrir du mercredi au samedi.
Jusqu’au 4 mars au Café Théâtre des Minimes.
Métro Minimes Claude Nougaro.
RESERVATIONS

16825972_1446364788729672_1770582199292426957_o.jpg

Crédit Photo : Pamisire