Mon coup de ♥ du Festival Off d’Avignon : “Oublie-moi“, la pièce de théâtre “In Other Words” de Matthew Seager, ici adaptée, mise en scène et interprétée par Marie-Julie Baup et Thierry Lopez.

Le pitch → Il était une fois une histoire d’amour entre Jeanne et Arthur. Une histoire parfaite. Parfaite jusqu’à que Jeanne demande à Arthur d’aller acheter du lait et un timbre. C’était pourtant simple à retenir. Il était une fois une histoire d’amour qu’Arthur aurait aimé ne jamais oublier.

L’opinion de La Luciole → MAGISTRAL ! Voilà le mot qui me vient immédiatement à l’esprit quand je repense à la multitude d’émotions que j’ai ressenti au cours de ce spectacle.
Jeanne (Marie Julie Baup) et Arthur (Thierry Lopez), un couple de ma génération, se rencontre en boite de nuit : elle a envie de le gifler, elle se laisse embrasser et l’histoire d’amour commence. 

Une romance fusionnelle, une promesse d’un avenir doux et serein, jusqu’au jour où Arthur part acheter du lait et des timbres… enfin, c’est ce qu’il aurait dû acheter s’il n’avait pas oublié…
Le début de la fin pour ce couple idyllique : Arthur accumule les oublis, les absences, les changements d’humeur jusqu’au diagnostic : troubles cognitifs modérés.

Terminée l’insouciance, la maladie entre dans leur vie… sournoise, silencieuse, insidieuse.
Comment ne pas culpabiliser face à tous ces petits signes que l’on n’a pas su déceler ?
Comment imaginer le futur quand on en connait la finalité ?

Si le sujet sur la maladie d’Alzeimer peut paraitre tragique, la force de cette pièce réside dans la justesse de l’écriture. Le ton n’est pas du tout dramatique, bien au contraire, on se surprends à rire de nombreuses fois malgré la dureté des moments que traverse le couple. 
Le texte nous dévoile les différents stades de la maladie, au départ si anodine, si légère presque, puis au fil de la pièce, l’on découvre les dégats causés sur le cerveau. 

Les deux comédiens nous livrent une performance magnifique : comment ne pas être émue par cette femme qui s’oublie totalement, ne cessant jamais de soutenir son homme à chaque étape de la maladie, malgré la violence des paroles, malgré le fait qu’il ne la reconnaisse plus… 

Le choix de ce décor rose bonbon tranche totalement avec la noirceur de la situation,  chaque élément de décoration a son importance. Quand à la musique “Words” de F.R David, il n’est plus à prouver que les patients ayant la maladie d’Alzeimer réagissent et sont stimulés par la musique, celle-ci ravivant des souvenirs. 

En résumé, tout est beau dans cette pièce : la complicité des comédiens, la mise en scène tout en finesse, l’authenticité du texte font que les larmes coulent quand le noir tombe sur la salle. 

Et vous, seriez-vous capable de supporter une telle épreuve ? 

Oublie-moi de Matthew Seager 
Avec et mis en scène par Marie-Julie Baup et Thierry Lopez
Costumes : Michel Dussarrat
Scénographie : Bastien Forestier
Lumières : Moïse Hill
Création sonore : Clément Leotard
Assistante mise en scène : Pauline Tricot