Capture d’écran 2017-06-02 à 13.44.35.png

Comédien, animateur radio, auteur, metteur en scène… Michel Frenna a de multiples talents. Après un passage remarqué dans la célèbre émission de Laurent Ruquier “On n’demande qu’à en rire“, il présente aujourd’hui son nouveau one-man-show, assisté de Antoine L’Honoré Piquet à la mise en scène.

Le Saviez-Vous ?
– Festival Drôles de Zèbres 2016 – Prix du Jury
– Tremplin de l’humour de Livron 2016 – Prix du public
– Festival de l’humour Armor de rire 2015 – Grand Prix
– Festival du rire de Villeneuve-sur-Lot 2015 – Prix du Jury
– Festival National de Tournon 2015 – Prix appellation St Joseph Christian Varini

Son parcours.
C’est à 13 ans que Michel Frenna découvre le monde du théâtre.
Il fait ses armes à l’Académie Grétry de Liège et participe à divers projets qui le font jouer dans des lieux prestigieux tels que l’Opéra Royal de Wallonie et le Grand Théâtre de Luxembourg.

En 2008, il prend son courage et sa petite folie dans son sac à dos et décide de partir à la conquête du public parisien. Les projets s’enchaînent et au même moment, il participe à l’émission “On n’demande qu’à en rire“. 

Co-auteur puis metteur en scène, Michel Frenna s’essaie à plusieurs disciplines et foule les planches de nombreuses scène partout en France. 

16508999_10154926376774043_1971352484159924082_nTu as commencé ta carrière au théâtre, pourquoi avoir eu cette envie d’écrire un one man show.
Je me pose la question depuis quelques temps .
Je pense que l’envie de one man était là depuis longtemps mais il fallait un déclic. Le fait de jouer à Paris et surtout la rencontre avec le public. Le jour où j’ai découvert le lien qui uni un humoriste à son public j ai su que je voulais faire ça.

Auteur, comédien et metteur en scène, quel est l’exercice que tu préfères.
Dure, dure la question.
Je dirais le jeu : être sur scène.
C’est là que tout a débuté et c’est aussi grâce à mon expérience et mon plaisir de jouer que je me suis lancé dans la mise en scène et l’écriture.
Les trois apportent des plaisirs différents mais le jeu est quand même mon plaisir préféré.

Quel souvenir gardes-tu de ton passage dans l’émission “On n’demande qu’à en rire”.
Thierry Marquet est mon meilleur souvenir de l’émission.

Il m’a parlé, soutenu et il m’a permis de le suivre en tournée pendant 2 ans. J’ai appris ce métier de comique à ses côtés. Il a été mon Cours Florent à lui tout seul.

 

Est-ce une expérience que tu renouvellerais aujourd’hui.
Oui, j’y participerai à nouveau mais je l’aborderais différemment. Mon passage dans l’émission et aussi mon tout premier sketch. A l’époque je n’avais pas conscience de ce que je faisais et surtout je n’avais aucune structure de travail, j’étais un peu feu follet comme dirait FeydauCiel ma femme !

Parle moi de ton spectacle, quels sont les thèmes abordés.
Un Show à l’américaine, joué en France par un belge d’origine italienne et mis en scène par un normand .
Les sujets sont des sujets de société comme le sketch “Égalité des sexes 2-1“.

Il y a aussi un sketch sur un des textes du nouveau testament “Jésus super syndicaliste” dans lequel je présente Jésus comme le premier syndicaliste au monde. Ou encore le sketch “La machine à café” qui aborde les discriminations de notre société comme de véritables conneries.

 

Comment l’as-tu crée ?11224275_10153333160484043_7676660286190640628_n
Été 2014, je suis parti me balader en stop en Bretagne pendant 15 jours et j’ai écrit le spectacle entre longues marches seul et rencontres improbables. Naturellement le spectacle s’est écrit comme une conversation entre amis.

Y’a t’il eu des collaborations dans l’écriture et la mise en scène.
Antoine L’honoré-Piquet qui est le metteur en scène, le co-auteur et gère moults activités artistiques, logistiques et administratives dans ce projet.

Quelle est ton actualité dans les prochains mois.
Les prochains mois vont être très chargés. Il y aura le one man toujours, je serai aussi beaucoup avec les comédiennes Julie Villers, Céline Groussard et Élodie Poux pour la pièce “Dommages” au Festival d’Avignon et en tournée en France, Suisse et Belgique. Je joue aussi en tournée dans la pièce “Interimeurtre” d’Alexandre Josse et puis tous les dimanches au Field au Théâtre Trevise à Paris.

Tu étais le maitre de cérémonie du Best Off tous les soirs au Palace lors du dernier festival d’Avignon. Tu renouvelles l’expérience cette année ?

Non, cette année je vais me consacrer au Théâtre en Avignon .
Le Best Off a été une superbe expérience mais je passais près de 5h par jour à préparer une soirée (entre l’écriture des petits sketchs, la mise en scène, les happenings et autres surprises).
Cette année je serais surtout là pour les pièces “Dommages” et “Interimeurtre”.
Retour au Théâtre.

Un dernier mot pour les toulousains.
C’est ma première dans la région et je me réjouis de vous découvrir.

Capture d_écran 2017-06-02 à 14.40.54
Informations Pratiques Au Citron Bleu du jeudi 8 au samedi 10 juin
RÉSERVATIONS
Réseaux Sociaux
FACEBOOKTWITTERINSTAGRAM